Chargement en cours

La Ludibrairie

05 49 52 83 74
Une question ?
Rejoignez-nous :
La Ludibrairie
  • 6 rue de l'Éperon
    86000 Poitiers
  • 05 49 52 83 74
Voir en ligne

Pour ne manquer aucune de nos actualités ou évènements, inscrivez-vous à notre newsletter :

Merci d'avoir confirmé votre adresse email. Vous continuerez de recevoir nos actualités et offres promotionnelles.

Sélection Noël : œuvres féministes

Des livres qui font réfléchir sur les combats des femmes

Livre / Young Adult

Ce n’est pas parce qu’un roman est une fiction qu’il ne doit pas questionner notre regard sur le réel, bien au contraire. Qu’il s’agisse d'œuvres réalistes ou d’anticipation, certains livres ont pour conséquence, voire pour finalité, de nous forcer à reprendre conscience de ce que nous ne voyons plus, ou que nous essayons de ne pas voir…


Dans le cadre de nos sélections de fin d’année, nous avons décidé de mettre en avant plusieurs livres défendant l’égalité femmes-hommes, qu’ils se revendiquent ou non féministes.



Vox, de Christina Dalcher

Depuis l’arrivée au pouvoir de fondamentalistes religieux, les femmes sont soumises à un terrible quota : pas plus de cent mots par jour. Pour Jean McClellan, neuroscientifique spécialiste du langage, l’ironie cruelle se rajoute à l’abject… Pourtant, il existe peut-être une porte de sortie pour elle : une levée de son quota et de celui de sa fille si elle accepte de soigner le frère du Président. Mais retrouver sa voix lui suffira-t-il ?


Le choix du silence comme outil de soumission par excellence rend Vox à part, et nous rappelle à quel point la dénonciation verbale des injustices est essentielle pour obtenir, mais aussi pour perpétuer, l’égalité des droits. Un livre à ne pas manquer !


Editions Pocket, 436 pages, 8€60


L’année de grâce, de Kim Liggett

L’année de leurs 16 ans, les jeunes filles sont bannies pour un an. En cause : le pouvoir supposé qu’elles exerceraient sur les hommes, et la jalousie qu’elles provoqueraient chez les femmes… Tierney, qui vient d’avoir seize ans, va découvrir l’horrible réalité de cet exil forcé. Mais ni les privations, ni les risques du braconnage ne peuvent lui faire baisser les bras.


L’année de grâce, mélange de dystopie féministe engagée et d’aventure de survie à la Hunger Games, nous rappelle les procédés parfois insidieux utilisés contre la liberté des femmes, en invoquant souvent leur protection à des fins odieuses. Mais c’est aussi un vibrant hommage à la résilience des femmes.


Editions Gallimard Jeunesse, 468 pages, 8€70


Manuel de survie à l’usage des jeunes filles, de Mick Kitson

Une jeune adolescente fuit son foyer avec sa jeune sœur. Enfin, ce qu’il en reste : elle vient de tuer son beau-père, violent et dangereux pour elles deux. Munies de quelques affaires, elles partent se réfugier dans les bois et vivre une vie de Robinsonnes. La survie sera difficile, mais Sal n’a qu’une certitude : elle ne retournera pas dans le monde des hommes.


Le Manuel de survie à l’usage des jeunes filles réussit le tour de force, en abordant des sujets particulièrement terribles, d’offrir une ode à l’espoir, à la rédemption, et surtout à la prise de pouvoir d’une enfant sur son propre destin. Écrit comme parlerait une jeune ado, l’histoire nous saisit et ne nous lâche plus.


Editions Points, 287 pages, 7€60


La servante écarlate, de Margaret Atwood

À force d’intégrisme religieux, les États-Unis ont disparu, et la République de Galaad, fondée par des théocrates fanatiques, a pris le pouvoir. Pour lutter contre la perte de fécondité, causée selon le régime par un déclin civilisationnel, les femmes fertiles sont dépourvues de droits et réduites en esclavage sexuel. Privée de tout, jusqu’à son nom, DeFred va collaborer avec un réseau clandestin pour espérer recouvrer l’essentiel : sa dignité de femme libre.


Tout dans La servante écarlate a de quoi glacer le sang, mais c’est peut-être sa date de parution qui porte le coup final : 1985, bien avant le Tea Party, Trump ou les reculs historiques des droits sous les assauts d’une Cour Suprême aux mains des pires conservateurs. 


Editions Robert Laffont, 560 pages, 12€50


L’Empire des Femmes, de Cassandre Lambert

Dans la société d’inspiration antique d’Espérale, les femmes ont tous les pouvoirs : politique, économie, famille, rien n’échappe à leur domination. Les rares hommes tolérés sont serviteurs, esclaves aux travaux de force ou à la reproduction ; les autres sont exilés sur une île hostile et privés de tout droit. Adona, jeune fille de la haute société, vit mal les brimades que subit son jumeau Adonis. Elios, enrôlé de force dans le Tournoi désignant les futurs procréateurs, va lui tenter de renverser la domination matriarcale.


L’Empire des Femmes allie la facilité de lecture et le rythme d’une œuvre young adult avec le traitement de l'oppression genrée par le prisme de l’inversion. L’autrice accompagne d’ailleurs chaque chapitre d’une citation dont beaucoup sont une transcription à l’inverse de propos réels de philosophes, à la fois édifiants et désolants… Une duologie à la fois légère et sérieuse qui mérite sa place dans notre sélection.

Notre avis complet ici.


Editions Didier Jeunesse

Tome 1, Sapientia : 337 pages, 18€90

Tome 1, Teneros : 368 pages, 18€90


Sous les étoiles de Bloomstone Manor, de Mary Orchard

Dans la société anglaise de la fin du XIXè, Agathe Langley, dix-neuf ans, aimerait échapper aux bals mondains que ses parents lui imposent pour mieux se consacrer à sa passion, l’astrophysique, qu’elle étudie en cachette. Lorsque sa famille s’installe à la campagne et fait la connaissance de leur voisin excentrique, Agathe se rapproche du Lord pour sortir de son quotidien moribond. Et sa vie va s’en trouver changée pour toujours.


Sous les étoiles de Bloomstone Manor est le premier roman de Mary Orchard, libraire spécialisée en littérature jeunesse. Dans une ambiance victorienne, cette histoire dépeint le combat d’une jeune femme pour faire reconnaître son travail de scientifique dans une société masculine. Un excellent roman à savourer !


Editions Casterman, 408 pages, 16€90


Nos plus belles années, de Clara Héraut

Le bac en poche, Jade et Ambre débarquent à Lille pour leurs études supérieures et ce qu’on leur promet être leurs plus belles années. Entre les soirées d’intégration, le début des cours, des amitiés (et amours) naissantes, c’est une nouvelle vie qui s’offre à elles. Jusqu’au drame, indicible, qui pourrait mettre à mal cette amitié qui lie Jade et Ambre, les “précieuses”.


Ce premier roman fait partie de la catégorie des livres engagés. Il parle de sujets durs -les violences sexistes et sexuelles à l’université- et pose la question du consentement. À l’heure de #metoo et de la mise en lumière de pratiques inacceptables, il décrit à la fois ce qui mène au drame, comment s’en relever, et comment les versions s’affrontent entre une victime et son agresseur. Un livre poignant à lire absolument et à partager !

Notre avis complet ici.


Editions Hachette romans, 432 pages, 19€00

L'actualité du moment !

Programme avril 2024

Gestion des cookies

Ce site nécessite l'utilisation de cookies "traceurs" pour mesurer l'audience et offrir une experience utilisateur optimale. Vous pouvez à tout moment les accepter ou les refuser depuis notre page dédiée.


Erreur